Forum d'échanges autour de thèmes aussi divers et variés que la culture, la littérature, l'écriture, l'actualité, la géopolitique, les croyances, le fait religieux.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Ondes Gravitationnelles

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Christophe
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 141
Réputation : 9
Date d'inscription : 23/01/2016
Age : 49
Localisation : Nice

MessageSujet: Les Ondes Gravitationnelles   Sam 13 Fév - 18:42

C'est une découverte historique pour la science, pour la première fois des ondes gravitationnelles ont pu être détectées. Albert Einstein avait vu juste il y a 100 ans.
Finalement les ondes gravitationnelles existent, comme l’avait prédit Albert Einstein il y a un siècle. Un peu plus tôt dans la semaine, des scientifiques ont en effet confirmé avoir détecté des ondes gravitationnelles qui ont voyagé 1,3 milliards d’années-lumière. Une découverte majeure pour la science.
Des ondes gravitationnelles détectées pour la première fois
C’est lors d’une conférence qui avait lieu à Washington que cette nouvelle a été annoncée. « Nous avons détecté des ondes gravitationnelles, nous avons réussi« , déclarait ainsi David Reitz, directeur de l’observatoire Ligo (Laser Interferometer Gravitational-wave Observatory) et physicien du Caltech (California Institute of Technology). C’est ce laser qui a permis l’observation de ces ondes gravitationnelles le 14 septembre dernier.
L’observation de ces ondes confirme la théorie de la relativité énoncée par Albert Einstein il y a 100 ans. Ces ondes sont très anciennes, elles se seraient déclenché bien avant que la vie n’apparaisse sur notre planète, suite à la collision entre 2 énormes trous noirs il y a 1,3 milliards d’années. Ces ondes ont voyagé dans toutes les directions à la vitesse de la lumière, compressant sur son passage la trame espace-temps dans un sens puis dans l’autre.

Source Yahoo France

Comme je n'ai aucune notion scientifique même pas élémentaire, que dois-je comprendre ? Cela veut dire que c'est comme des vagues après que l'on ait jeté dans l'eau des pierres à la suite d'un choc ? C'est bien cela ? Ou comme dans un tremblement de terre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sepheides
Admin
Admin
avatar

Messages : 123
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les Ondes Gravitationnelles   Dim 14 Fév - 13:19

Voici des éléments de réponse très intéressants via cet article de www.astronomes.com :

"L’onde gravitationnelle

L’une des prédictions de la relativité générale va probablement jouer un rôle clef dans l’astronomie du futur. Lorsqu’un corps massif est soumis à une accélération, l’espace-temps autour de lui doit en permanence se réajuster, ce qui se traduit par de légères perturbations qui se propagent à la vitesse de la lumière. On les appelle des ondes gravitationnelles.

Les ondes gravitationnelles

Une preuve indirecte de l’existence de ces ondes fut apportée en 1974 par les astrophysiciens américains Joseph Taylor et Russell Hulse. A cette époque, ils étudiaient le pulsar PSR1913+16, qui avait la particularité d’être membre d’un système binaire constitué de deux étoiles à neutrons. En étudiant les émissions radio du pulsar, les deux astronomes furent en mesure de déterminer la période orbitale du couple. Ils se rendirent alors compte que celle-ci décroissait légèrement, d’un millième de seconde par an. Ce phénomène fut interprété comme la conséquence de l’émission d’ondes gravitationnelles.

En effet, les deux étoiles à neutrons étant rapides et massives, leur mouvement donne lieu à une forte émission d’ondes gravitationnelles qui emportent avec elles beaucoup d’énergie. Par conséquent, le système binaire doit perdre un peu de son énergie, ce qui se traduit par une diminution de la distance entre les deux étoiles et par une baisse de leur période orbitale, exactement l’effet observé par Taylor et Hulse.

La décroissance de la période mesurée en 1974 était exactement celle que la relativité générale prévoyait pour une étoile binaire émettant des ondes gravitationnelles. Ce fut donc une nouvelle vérification de la théorie, mais surtout une preuve indirecte de l’existence de ces ondes.

L’astronomie du futur

L’interaction gravitationnelle, même si elle domine à grande échelle, est extrêmement faible à une échelle microscopique. En conséquence, les ondes gravitationnelles interagissent très peu avec la matière. Elles traversent sans problème les concentrations de masse les plus fortes, par exemple une étoile à neutrons. L’Univers est en quelque sorte transparent aux ondes gravitationnelles.

Cette propriété en fait un outil de choix pour l’astronomie. En effet, de nombreux processus astrophysiques nous sont totalement inaccessibles. Par exemple, nous ne pouvons observer que la surface des étoiles car le rayonnement des régions internes ne peut pas s’échapper. L’étude des ondes gravitationnelles émises par ces processus nous permettrait de les étudier directement.

Cette possibilité ouvrirait la voie à l’étude de certains des phénomènes les plus intéressants de l’astronomie : effondrement gravitationnel des étoiles massives, fusion de deux étoiles à neutrons dans un système binaire, processus en jeu au centre des galaxies ou bien tous les phénomènes associés aux trous noirs.

VIRGO


L’interféromètre franco-italien VIRGO près de Pise est composé de deux bras orthogonaux de trois kilomètres. Cet instrument utilise le principe de l’interféromètre de Michelson pour mesurer d’infimes variations relatives de la longueur des bras causées par le passage d’ondes gravitationnelles.

La détection des ondes gravitationnelles

Cet avantage des ondes gravitationnelles devient un inconvénient lorsqu’il s’agit de les détecter. Lorsqu’une onde gravitationnelle traverse un objet, le passage se manifeste par des oscillations de celui-ci. Un cercle est par exemple momentanément transformé en une ellipse. Il devrait ainsi être facile de détecter le passage d’une onde gravitationnelle mais les perturbations sont extrêmement faibles et très difficiles à observer.

Pour se fixer les idées, imaginons qu’une supernova explose dans notre Galaxie. Il s’agit là d’un cas très favorable qui devrait conduire à une forte dose d’ondes gravitationnelles au niveau de la Terre. La variation relative de taille ne serait cependant que d’un milliardième de milliardième, l’équivalent d’un changement d’une fraction de micromètre dans la distance du Soleil à la Terre.

Une telle précision est clairement un défi et les astrophysiciens l’ont relevé. L’interféromètre Virgo, situé près de Pise en Italie, est une collaboration entre cinq pays européens. Sa première période d’observation s’est déroulée entre 2007 et 2011 et il est depuis dans une phase de mise à jour de sa sensibilité qui devrait s’achever en 2016. Aux Etats-Unis, l’observatoire LIGO est composé de deux interféromètres indépendants, l’un situé à Livingston en Louisiane, l’autre à Richland dans l’Etat de Washington. LIGO a observé le ciel sans succès entre 2001 et 2010 et a également été mis à jour pour reprendre ses observations fin 2015.

Ce sont tous des interféromètres fonctionnant selon le même principe que le système d’Albert Michelson. Le rayonnement provenant d’un laser est divisé en deux faisceaux. Ceux-ci sont envoyés dans des directions perpendiculaires, puis réfléchis par des miroirs et finalement recombinés. L’analyse de la lumière après recombinaison permet de dire si la durée de propagation de la lumière dans l’une des directions a été perturbée. Si tel est le cas, cela signifie que la distance parcourue par l’un des faisceaux a légèrement varié sous l’effet du passage d’une onde gravitationnelle.

Étant donné la faiblesse des effets à mesurer, ces interféromètres doivent être très sensibles. En particulier, la distance parcourue par la lumière doit être aussi grande que possible. Pour cette raison, ces détecteurs sont gigantesques, leurs bras font plusieurs kilomètres de long. Il est également crucial de réduire toutes les sources de bruit parasite, tout spécialement celles d’origine sismique ou thermique.

Malgré toutes ces difficultés, l’optimisme est de rigueur et les prochaines années devraient voir la naissance d’une nouvelle branche de l’astronomie, l’étude de l’Univers au moyen des ondes gravitationnelles.

Le projet eLISA

Finissons par un projet encore plus ambitieux. En effet, un détecteur à la surface de la Terre sera toujours très limité. Pour améliorer encore la sensibilité, l’espace est la seule solution. Ainsi, un projet spatial de l’ESA appelé eLISA (Evolved Laser Interferometer Space Antenna) est à l’étude.

Il s’agirait d’un ensemble de satellites travaillant de façon coordonnée. Au lieu de quelques kilomètres, la taille équivalente du détecteur serait alors de plusieurs millions de kilomètres. Un tel système rendrait possible l’étude d’une plus grande variété de phénomènes ainsi que la détection d’événements beaucoup plus lointains. Le lancement est prévu au plus tôt pour 2028, donc armons nous de patience…


Page créée le 27/04/2011 et mise à jour le 09/02/2016

Source


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecercle.forumactif.org
Jean Christophe
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 141
Réputation : 9
Date d'inscription : 23/01/2016
Age : 49
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: Les Ondes Gravitationnelles   Dim 14 Fév - 14:58

Et puis-je connaitre les implications possible pour nous? cela va t'il aider la conquête spatiale?on peut dire que au fond l'univers et comme l’océan avec des courants etc?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sepheides
Admin
Admin
avatar

Messages : 123
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les Ondes Gravitationnelles   Dim 14 Fév - 15:31

Jean Christophe a écrit:
Et puis-je connaitre les implications possible pour nous?  cela va t'il aider la conquête spatiale?on peut dire que au fond l'univers et comme l’océan avec des courants etc?
Pour ce qui est des implications de cette "découverte" pour nous, cela est parfaitement décrit dans l'article (compréhension des corps massifs, des trous noirs,etc...).

Non cela ne peut absolument pas être comparé à l'océan avec des courants d'air, les propriétés étant différentes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecercle.forumactif.org
Jean Christophe
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 141
Réputation : 9
Date d'inscription : 23/01/2016
Age : 49
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: Les Ondes Gravitationnelles   Dim 14 Fév - 15:40

Ah, je pensais que sauf implications de savoir, il y aurait peu être des implications plus pratiques ou matérielles un jour. En quoi ? Je serais bien en peine de l'anticiper à part peut être pour des navires spatiaux de surfer sur ses ondes dans un très lointain futur. Mais bon, c'est toujours cela pris dans la connaissance de l'espace et de ses mystères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sepheides
Admin
Admin
avatar

Messages : 123
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les Ondes Gravitationnelles   Dim 14 Fév - 15:59

[quote="Jean Christophe" à part peut être pour des navires spatiaux de surfer sur ses ondes dans un très lointain futur. Mais bon, c'est toujours cela pris dans la connaissance de l'espace et de ses mystères.[/quote]
Pourquoi pas, mais il faudrait concevoir des vaisseaux allant à la vitesse de la lumière, anticiper le phénomène (???) sans être soi-même déformé, les ondes gravitationnelles ayant pour effet de déformer l'espace-temps en se propageant à la vitesse de la lumière et en transportant de l'énergie (par perte d'énergie des objets en orbite). De plus, voyager aux abords de corps massifs susceptibles de générer des ondes gravitationnelles aurait sans doute pour effet de nous détruire.

Enfin, une des propriétés de ces ondes est qu'elles traversent la matière. Par conséquent, difficile pour nous de surfer sur la vague gravitationnelle. pirat


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecercle.forumactif.org
Jean Christophe
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 141
Réputation : 9
Date d'inscription : 23/01/2016
Age : 49
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: Les Ondes Gravitationnelles   Lun 15 Fév - 20:38

Mise au point sur la détection des ondes gravitationnelles

Les ondes gravitationnelles sont de petites vibrations de l’espace et la journée du 11 février fut historique pour celles-ci ! Nous venons de vivre un événement majeur.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je veux commencer par commenter le titre provocateur de ce billet : il ne s’agit nullement de contester ni de dénigrer la magnifique détection opérée par l’expérience Ligo et moins encore d’en contester l’intérêt phénoménal. Il s’agit d’une mesure à la fois sidérante et émouvante. Voir des trous noirs de cette manière est sans précédent dans notre histoire et je vais y venir en conclusion. Mais je crois néanmoins qu’il est important de produire certains éclaircissements par rapport à différentes analyses un peu trop rapides qui fleurissent ici et là, de façon à ce que cette avancée exceptionnelle soit appréciée pour ce qu’elle est vraiment !

1) Vient-on de découvrir les ondes gravitationnelles ?

Non. La découverte est ancienne. Une découverte, en effet, est une indication que l’on considère comme suffisamment fiable pour lui accorder notre crédit. Ce n’est jamais une preuve irréfutable. C’est un faisceau d’indices qui convergent. On ne peut pas être certain, par exemple que ce qu’a mesuré le Cern est bien le boson de Higgs prévu par nos théories. Mais cela semble si crédible que nous pouvons collectivement nous mettre d’accord sur le fait qu’il s’agit très vraisemblablement de la découverte expérimentale du Higgs.

Et ce sens, je crois qu’on peut s’accorder à considérer que les ondes gravitationnelles avaient déjà, et depuis bien longtemps, été découvertes ! En effet, le système binaire de Hulse-Taylor, un pulsar tournant autour d’une étoile à neutrons, étudié dès 1974 a permis de montrer que la variation de période orbitale observée était exactement expliquée par l’émission d’ondes gravitationnelles. S’ensuivit le prix Nobel en 1993. D’autres systèmes de ce type furent découverts, tous en parfaite adéquation avec ce que prédisait l’émission d’ondes gravitationnelles. À ma connaissance, plus personne ne doutait donc de l’existence des ondes gravitationnelles. La détection a donc déjà eu lieu il y a des décennies.

On pourrait objecter qu’il s’agissait d’une détection indirecte tandis que celle, toute récente, de Ligo est directe. Je pense que cette distinction n’a aucun sens épistémologique. Aucune détection n’est jamais « directe » : on observe les effets secondaires d’un phénomène physique sur des objets utilisés comme outils de mesure. C’est ce qui a lieu dans les deux expériences considérées et la seconde (Ligo) n’est pas plus « directe » que la première. Je suis persuadé que si l’interféromètre de type Ligo existait naturellement et que nous avions nous-mêmes construit le système binaire, c’est à ce dernier que nous donnerions le qualificatif de « détection directe ».

Pour connaître les réponses d'Aurélien Barrau à d'autres questions comme :

A-t-on enfin vu les gravitons ?
A-t-on vu les ondes gravitationnelles primordiales ?
A-t-on enfin prouvé la relativité générale ?
Va-t-il enfin devenir possible de tester les théories « au-delà » de la relativité générale ?

source http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronomie-ondes-gravitationnelles-mise-point-physicien-aurelien-barrau-61619/

Petite vidéo pour comprendre pour les profanes comme moi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Ondes Gravitationnelles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Ondes Gravitationnelles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» utilisation DU MICRO ONDES
» Les Ondes
» [INFO] Indice DAS - Débat sur les dangers des ondes des mobiles
» cuisson au micro ondes
» gateau à la noix de coco micro ondes moule silicone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum The Cercle :: Le cercle des sciences :: Questions scientifiques-
Sauter vers: